Ford, Toyota, Hyundai ? Quelle différence ?

By novembre 19, 2018 Comptoir de pièces

Si vous êtes un professionnel des pièces détachées (ça fait chic, n’est-ce pas ?), vous avez forcément appris à connaître, voire à maîtriser, le système de numérotation des pièces d’origine.

Si vous travaillez pour Ford, vous connaissez les numéros de base, la section principale et la section secondaire. Si vous travaillez pour Toyota ou Hyundai, vous connaissez les PNC (Part Name Codes ou codes de noms de pièces) et les sections illustrées. Je fais ce métier depuis assez longtemps pour savoir que lorsqu’un professionnel des pièces comprend son système de numérotation, il est assez à l’aise car il sait qu’il peut bien faire son travail.

car-alternatorMais demandez-lui d’enlever sa casquette Toyota et de mettre sa casquette Ford, ou vice versa, et si vous regardez bien, vous percevrez un petit haut-le-corps, voire une ou deux gouttes de sueur. Cette angoisse s’explique principalement par l’idée reçue selon laquelle le système de numérotation des pièces de « l’autre » est entièrement différent, se révèle plus complexe, et implique de repartir de zéro, même pour le plus expérimenté des professionnels.

Oh, non, c’est pas vrai !

« OK, C’EST PAS VRAI ! »

En fait, les différents systèmes de numérotation des pièces d’origine présentent plus de similitudes qu’on ne le pense. Et le repérage au milieu d’un ensemble de données de pièces d’origine inconnues n’est pas compliqué au point de provoquer une transpiration excessive.

Avant de passer de Ford à Toyota ou à Hyundai, il est utile de connaître quelques principes élémentaires du catalogage de pièces automobiles. Lorsque vous aurez compris ces principes de base, vous serez vite de nouveau à l’aise devant n’importe quel système de numérotation de pièce d’origine.

Comparons les numéros de base aux PNC.

Sur le principe, ces deux systèmes sont en fait assez similaires. Abstraction faite des petites « nuances » des constructeurs (c’est-à-dire les détails peu clairs que chaque constructeur insère dans son catalogue pour pimenter votre journée), un numéro de base de Ford et un PNC de Toyota/Hyundai sont « exactement » la même chose.

Le numéro de base 8005 de Ford correspond à un radiateur. Le PNC de Toyota pour un radiateur est 16400 et le PNC de Hyundai/Kia pour un radiateur est 25310.

Voici quelques exemples de différences entre numéros de base et PNC :

FordToyotaHyundai
16612 = capot53301 = capot66400 = capot
6731 = filtre à huile15601 = filtre à huile26300 = filtre à huile
8200 = calandre53111 = calandre86351 = calandre

Le problème, c’est qu’il existe un « milliard » de PNC et de numéros de base, et même le « cerveau » du service ne peut pas se souvenir de tous. Si jamais vous ne connaissez pas le numéro de base ou le PNC, que vous ne vous en souvenez pas ou que ça vous est égal, il y a les informations sur les sections.

Une section, ou section illustrée, est une pièce automobile dessinée par le constructeur. Les professionnels des pièces appellent généralement les sections des illustrations. Les illustrations contiennent les pièces individuelles associées à la section.

car-parts

Toutefois, même les sections présentent une logique, et sont organisées de manière semblable chez tous les constructeurs. Là encore, chaque constructeur a introduit des nuances qui vous donneront du fil à retordre, mais au bout du compte, malgré les différences, leur organisation est similaire.

Toyota dispose de sept sections principales. Les voici : 1 = Outil, 2 = Moteur, 3 = Carburant et contrôle du moteur, 4 = Transmission, 5 = Carrosserie, 6 = Électricité et enfin 7 = Produits/accessoires locaux.

L’organisation de Hyundai est très semblable. Voici ses sections principales : MOTEUR, TRANSMISSION, CHÂSSIS, CARROSSERIE, GARNITURE, ÉLECTRICITÉ – ces sections n’ont pas de numéro.

Quant à Ford, il introduit la première nuance. Pour les véhicules les plus récents, ceux construits après 2000-2001, Ford est passé au système GCAT (format Global Catalogue) et l’index des sections de GCAT correspond à peu près à celui de Toyota et Hyundai.

Voici les sections du GCAT de Ford : 1 = Informations et personnalisation, 2 = Châssis, 3 = Groupe motopropulseur, 4 = Électricité, 5 = Carrosserie et peinture. Pour les véhicules Ford plus anciens, ceux construits des années 1940 à 1999, les sections principales étaient les suivantes : 10 pour les roues et les moyeux, 20 pour les freins, 30 pour la direction, 40 pour le train arrière et l’arbre moteur, 50 pour le châssis et l’échappement, 60 pour le moteur, 70 pour la transmission, 80 pour le système de refroidissement jusqu’à 800 pour les pièces de garniture intérieure.

car-engineChez tous les constructeurs cités, il existe des sections principales et des sections secondaires. Chez Toyota, si l’on consulte la section principale 2 – Moteur, on trouve la section secondaire Culasse qui est une « section secondaire » de la « section principale » moteur. Ça semble logique.

C’est la même chose chez Hyundai et Ford. En consultant la section principale « Moteur » de Hyundai, « Groupe motopropulseur » du GCAT de Ford ou « 60 » du système pour les anciens véhicules Ford, on pourra accéder aux sections secondaires du moteur telles que la culasse, la chaîne de distribution, l’arbre à cames, etc. Lorsque l’on se trouve dans la section secondaire adéquate, quel que soit le constructeur, on peut sélectionner un numéro de pièce.

Enfin, à quelques milliers de « nuances » près, le numéro de pièce est « génétiquement lié » à la section PRINCIPALE et à la section SECONDAIRE. L’ADN qui relie tout cela est repérable dans la relation subtile unissant le numéro de base ou le PNC et le numéro de section.

Ainsi, le numéro de base d’une pompe à eau Ford est 8501 que l’on trouvera dans la section « système de refroidissement » 80. Chez Toyota, le PNC d’une pompe à eau serait 16100 et la pièce se trouve dans la section 16.01. Le PNC d’une pompe à eau Hyundai est 25100 et on le trouve dans la section principale 25 et la section secondaire 251.

Vous voyez, camarades professionnels des pièces détachées, les constructeurs ont toujours été logiques !

« Les pièces sont des pièces ! »

jack-steinkamp

Jack Steinkamp
Consultant opérations fixes

Jack Steinkamp est consultant opérations fixes et travaille dans le domaine de l’entretien et des pièces détachées depuis plus de 40 ans.

Il est expert et consultant en matière de conception et de fonctionnement des catalogues électroniques de pièces détachées, des programmes de tarification des services d’entretien, et des systèmes électroniques d’inspection multi-points.

Il anime également des formations web interactives utiles et informatives sur les nouveaux produits et services disponibles pour les ateliers et les services pièces détachées.

Jack est cofondateur de la Ford Parts Managers Association (FPMA) et de la Ford Service Managers Association (FSMA).